Soutenez les revues "NAM", "France Arménie" et les autres …

Il nous faut soutenir les revues françaises qui sont un lien avec l’Arménie et aussi notre culture.
Vous le savez, elles sont la cible de violences, d’actions de négationnisme, et les bureaux parisiens de NAM ont été attaqués récemment.
Un appel à « Crowdfunding » est fait par la Revue NAM. (faites un don et vous pourrez recevoir une attestation fiscale de déduction de votre versement)

Faites un don à « Nouvelles d’Arménie Magazine en cliquant sur le lien ici

Nouvelles d’Arménie-Magazine http://www.armenews.com/, mais aussi FRANCE ARMENIE https://www.france-armenie.fr/fr/ qui avait fait un bel article sur notre association et la Commémoration du génocide en 2019, ainsi que d’autres fois..
D’autres revues en ligne ont besoin de notre soutien ALAKYAZ : alakyaz.cultures@orange.frNOYAN TAPAN : contact@noyantapan.infoArmenopole : info@armenopole.com –   et d’autres…
Ces revues, importantes pour la diaspora, relaient nos événements au niveau national

AYP FM la Radio Arménienne : écouter l'émission du 11 janvier 2020 sur "La Négation dans Tous ses États"

AYP FM la radio Arménienne ici lien pour écouter l’émission Cartes Sur Table du 11 janvier 2020 sur le thème « LA NÉGATION DANS TOUS SES ETATS » lors des 10è Assises Nationales contre le Négationnisme qui se sont tenues au Sénat, organisées par Fréderic Encel, avec la présence du Ministre de l’Éducation Nationale Jean-Michel Blanquer et de François Heilbronn, Dominique Sopo, Mourad Papazian.

Arménie 1915 : les preuves écrites du génocide, enfin

Voici un article intéressant, de l’hebdomadaire Le Point du 2 janvier, sur un livre « Ordres de tuer« , livre qui vient de paraître le 9 janvier, écrit par Taner Akçam, chercheur turc, enseignant depuis 2000 à l’université Clark, dans le Massachusetts.
Comme Pinar Selek, Erol Ozkoray, il a dû prendre ses distances avec son pays de naissance.
En 2006, son ouvrage « Un acte honteux : le génocide arménien et la question de la responsabilité turque » avait été très remarqué.
Le Point du 2 janvier 2020

S’il en était encore besoin de prouver qu’il y a bien eu un génocide organisé par le gouvernement turc entre 1915 et 1923 contre les Arméniens, aboutissant à la disparition de plus de 1,5 million d’Arméniens de l’Empire ottoman.

Samedi 23 Nov 2019 – 15h30 à la médiathèque de Biarritz conférence de Raymond KEVORKIAN

Réfugiés arméniens des années 1920 : une expérience de l’intégration
« Du statut d’Apatrides à celui de Réfugiés puis de Citoyens »

Guerres et catastrophes naturelles engendrent de vastes courants migratoires. Le choc est parfois violent pour les nouveaux arrivants, venus de sphères culturelles éloignées, comme pour ceux qui les accueillent : le temps long de l’Histoire montre cependant que l’intégration, soutenue par le système éducatif et des dispositifs sociaux, se fait progressivement.

Cette conférence, centrée sur le cas des Arméniens réfugiés en France dans les années1920, suite au génocide de 1915, vise à illustrer ces phénomènes, à évaluer les problèmes qu’ils posent, mais aussi à souligner la richesse qu’ils engendrent pour le pays d’accueil.
Les problèmes de géopolitique du Moyen-Orient seront aussi abordés.

Raymond KEVORKIAN Universitaire, historien, directeur de recherche, membre de la Commission Rwanda, a écrit de nombreux livres sur l’Arménie, son histoire ou sa géopolitique.
Lors de l’Année de l’Arménie en France en 2007, il avait été commissaire d’une très intéressante exposition au Musée de l’Immigration de Vincennes sur les réfugiés arméniens après le génocide.
Il a récemment, avec Claude Mutafian, réorganisé le Musée Arménien de Jérusalem. Il va souvent en Arménie, où il accompagne aussi les Présidents de la république lors de leurs visites officielles.

Télécharger l’affiche

« Turquie, nation impossible » – Film de Jean François Colosimo diffusé par Arte le 29/10/2019

L’histoire tourmentée et violente d’une jeune nation de cent ans, à travers le destin de ses deux leaders les plus emblématiques, Mustafa Kemal, dit « Atatürk », le « père des Turcs », et l’actuel président Recep Tayyip Erdogan, le « refondateur ».

Le film : https://photos.app.goo.gl/ssJtC2JrLxzBYJj47

Les 15 et 16 juillet 2016, une tentative de coup d’État militaire échoue à renverser Recep Tayyip Erdogan dont le pouvoir, déjà très autoritaire, émerge de ce putsch raté à la fois renforcé et endurci. Un épisode de plus dans les cent ans de vertiges chroniques qu’a connus la République turque, depuis sa création sur les ruines de l’Empire ottoman, à l’issue de la Première Guerre mondiale. Un siècle d’une histoire tragique, ponctuée de coups d’État à répétition, et marquée par le génocide des Arméniens en 1915, suivi de persécutions de même nature contre les populations grecques en 1923, puis kurdes et alévies dès 1928, et la tentation permanente d’éliminer toute contestation.

Tyrans en miroir
Remarquablement écrit, ce film décrypte la construction d’une nation en croisant les destins de ses deux dirigeants les plus populaires, Mustafa Kemal, dit « Atatürk », le « père des Turcs », et Recep Tayyip Erdogan, le « refondateur ». Kemal, premier président de la République de 1923 à sa mort en 1938, fut un général révolutionnaire, puis un « despote éclairé », laïc et d’inclination occidentale. Le fondateur de l’AKP, au pouvoir depuis 2003, s’affirme comme un réactionnaire, nouveau sultan islamiste se tournant vers l’Orient, et promoteur d’un essor international retrouvé. Opposés en apparence, ils partagent en réalité, comme le montre ce documentaire, le même rêve de puissance pour leur pays, la République turque. Au prix du sacrifice des « ennemis intérieurs » – les autres peuples et religions, les opposants –, les deux potentats furent portés par la même idéologie : le mythe de la nation unie. Aujourd’hui, Erdogan aimerait apparaître comme l’Atatürk sunnite, en réunificateur du monde musulman… Ce film vérité, nourri d’archives inédites, éclaire la face cachée de la Turquie et la crise géopolitique actuelle en donnant la parole à des intellectuels turcs (journalistes, auteurs, historiens…) qui n’ont pas renoncé aux chemins de la liberté.

  • Réalisation : Nicolas Glimois
  • Auteur : Jean François Colosimo
  • France : 2018

Dimanche 27 octobre, 15h30, à l’auberge de jeunesse de Biarritz, 8 rue Chiquito de Cambo, nous vous proposons une après-midi festive et culturelle

Comme annoncé dans l’agenda, nous vous proposons une après-midi festive et culturelle, autour d’une collation et pâtisseries, histoire de nous rencontrer, bavarder, échanger..

– Nos amis adhérents François et Michelle rentrent d’Arménie et nous présenteront un compte-rendu et des photos de leur mission pour l’école de CHARENTSAVAN où l’association partenaire, PLANETE-ECOLE a bien avancé dans la rénovation de cette école d’Artisanat.
Ils sont allés aussi à l’hôpital d’ASHOTSK, où ils ont rencontré le Père MARIO, son directeur. Les cartons de vêtements sont arrivés en Géorgie et seront bientôt acheminés à Ashotsk.

– Un Film sur l’Arménie sera aussi projeté..

Nous nous régalerons de paklavas préparés par Nadine et son équipe lors d’un atelier cuisine dimanche matin
Participation libre aux frais

Voyage en Arménie – Arte 5 oct 2019

À la découverte de l’Arménie via ses traditions et ses paysages.
Diffusé sur Arte le samedi 5 octobre 2019 à 17:25 – Durée : 44 min
https://www.arte.tv/fr/videos/073129-000-A/voyage-en-armenie/

Située dans la région montagneuse du Caucase, l’Arménie est connue aussi bien pour la beauté de sa nature que pour son patrimoine culturel riche. Cette civilisation chrétienne a produit de magnifiques « khatchkars » – des stèles ornées de croix sculptées – dont Varazdat Hambardzumyan est l’un des artisans depuis plus de vingt-cinq ans. Deux biologistes du Caucasus Wildlife Refuge, réserve naturelle de 5 000 hectares, étudient les animaux sauvages, tout en les protégeant des braconniers. Une famille de bergers vivant dans les hauts plateaux, des astrophysiciens travaillant à l’observatoire de Byurakan ainsi qu’un remarquable quintette vocal viennent compléter ce tableau haut en couleur.
Réalisation Till Lehmann 2018 Allemagne